Revue de 2019

L’année 2019 est bientôt finie et je voulais faire un petit résumé de cette année que j’ai trouvé particulièrement remplie et où j’ai vécu de nombreux challenges.

Parler en public

Ce fut sans doute le plus grand challenge pour moi, j’avais pris pour habitude depuis quelques années de me tenir au courant des conférences et des ouvertures des différents CFP (Call For Proposals), notamment sur gospeak.io.

Cette année j’ai décidé de sauter le pas et de soumettre un talk sur conference-hall.io à propos de mon projet perso préféré : le projet Euler !

Le résultat tombe en Juillet et j’ai une réaction mêlant joie et stress en apprenant la nouvelle, je suis accepté pour le DevFest Nantes. C’est le plus grand de France avec 3000 personnes sur 2 jours les 21 et 22 Octobre !

Je me prépare donc relativement en avance : je trouve un plan, je fais quelques slides puis ensuite beaucoup de répétitions en solo et enfin les dernières répétitions devant mes collègues. Je pense qu’il faut systématiquement répéter devant d’autres personnes, quel que soit le type de talk que l’on s’apprête à donner, les retours et les remarques sont essentiels.

Vient ensuite le jour J :

On peut clairement sentir mon stress au début ! Je me trouvais en salle Tour de Bretagne qui peut accueillir jusqu’à 300 personnes et celle-ci était bien remplie (je dirais entre 60 et 70%).

1 mois après le DevFest Nantes j’ai rejoué le talk à la Xebicon.

Nouvelle mission

En tant que développeur, on ne s’arrête jamais de découvrir de nouvelles choses. Cette année j’ai changé de mission et j’ai découvert un nouvel environnement technique avec une plateforme entièrement serverless sur AWS et avec principalement Python comme langage.

Et derrière ce nom mainstream se cache tout un écosystème à appréhender et qui requiert une vraie expertise qu’il m’a fallu découvrir et acquérir : Lambda bien évidemment mais aussi DynamoDB, SQS, Kinesis et Step Functions, le tout dépoyé avec Terraform.

Un sacré challenge donc ! On doit revoir la manière de concevoir ses applicatifs, l’évènementiel et le bon découpage du code en fonctions lambdas sont essentiels. Il faut aussi avoir une bonne connaissance des services managés et savoir maîtriser leur configurations.

Malgré tout l’élément principal pour réaliser un bon applicatif serverless reste le même : le Software Craftsmanship.

Les tests, le pair programming, la revue de code, les réunions d’architectures et enfin une pipeline d’intégration continue et de déploiement éprouvée sont les ingrédients essentiels à la réussite du projet.

Le vélo

Entretenir la tête c’est bien mais entretenir le corps c’est encore mieux !

Habitant à Paris on peut rapidement se laisser aspirer dans le fameux métro, boulot, dodo. Je faisais déjà du vélo occasionnellement à Paris depuis quelques années mais cet été je suis vraiment passé à la vitesse supérieure. Maintenant, la grande majorité de mes trajets domicile-travail (moins de 4km) se font en vélo.

Voilà ce que ça donne en quelques chiffres sur ces derniers mois de vélotaf :

Le vélo a plein d’avantages : être en meilleure forme et de meilleure humeur quand on arrive au travail (merci la dopamine). Et en ville la variabilité du temps en vélo est quasiment nulle, surtout sur un trajet aussi court que le mien.

Même quand j’ai l’impression de ne pas aller vite ou de devoir m’arrêter à tous les feux rouges, à la fin de mon trajet quand je regarde le chronomètre celui-ci ne dépasse jamais les 20 minutes.

2020

J’aimerais écrire beaucoup plus en 2020, c’était ma volonté lorsque j’ai démarré ce blog mais au final je me suis arrêté au bout de deux articles seulement !

Je vois plein de sujets intérressants qui mériteraient un article, même si celui-ci ne ferait que quelques lignes. Donc je vais essayer de m’y tenir pour l’année à venir !